EPT Tallinn : Arnaud Mattern vers le doublé ?

ept-thumb-promo.jpgTrès belle journée pour Arnaud Mattern lors du Day 3 de l'EPT de Tallinn. Parti avec un tapis confortable, le Français possède à cette heure le troisième plus gros stack des 25 joueurs restants. Avec 1 155 000 jetons devant lui, le Pokerstars Pro est tout proche des 100 blinds. Une profondeur qui doit permettre à ce perfectionniste de mettre la pression sur tous ses adversaires et de le conduire en table finale.

arnaud_mattern_ept_tallinn_3wrap.JPG

Arnaud Mattern


Parmi les survivants, on compte un autre membre du Team Pokerstars, Ivan Demidov, dans le Top 5 avec un tapis de 729 000. Depuis ses tables finales lors des Main Event des WSOP et WSOP Europe en 2008, le Russe est un peu plus discret. L'EPT de Tallinn sera-t-il l'occasion pour lui de regoûter à une table finale d'un événement majeur ? C'est en tout cas bien parti. Quant à l'Italien Luca Pagano (26e, 8000 euros), il enregistre sa 15e place payée sur le circuit européen et pousse encore plus loin son propre record.

_MG_4072_Ivan_Demidov_EPT7TAL_Neil_Stoddart.jpg

Ivan Demidov


Le chipleader au départ de la journée, Jonathan Weekes, fait quant à lui mieux que résister, avec le 4e stack (872 000). Tout en haut de la liste, on retrouve un Serbe, Perica Bukara (1 326 000) et un Russe, Konstantin Bilyaver (1 240 000). Tout ce beau monde devra également se méfier de Johan Storakers (656 000). D'autant que le Suédois se sent manifestement très bien à Tallinn. En 2006, il y remportait la finale du Pokermiljonen, pour un gain de plus de 150 000 dollars. Par ailleurs 4e de l'EPT de Dortmund en 2009, Storakers voudra certainement accrocher une deuxième table finale sur le circuit European Poker Tour.

Vous le constatez, la table finale peut franchement s'avérer séduisante. Le casting de ce Grand Huit sera connu demain en fin de journée. Et si hier je croisais les doigts pour Arnaud Mattern, vous pensez bien que c'est encore plus le cas aujourd'hui. C'est évidemment un peu tôt pour en parler, mais jamais le Français n'a été aussi près du doublé EPT. Go Arnaud !