EPT Barcelone : trois Français dans le Top 10

ept-thumb-promo.jpgCette étape catalane est décidément placée sous le signe de la vitesse. Cinq niveaux auront en effet suffi pour passer aujourd'hui de 72 joueurs à 23. Preuve que malgré la nouvelle structure, les tapis peuvent voler sans aucun problème. Et au terme de ce Day 3, petit cocorico. Les trois Français encore en vie font partie des dix plus gros tapis.

Le mieux placé de nos représentants est Patrick Bueno. Après des World Series of Poker difficiles, j'avoue être assez content pour mon ami Patrick. Avec un joli stack de 1 467 000 jetons (soit 120 blinds !), il possède le quatrième plus gros tapis à la veille du Day 4. Et vu la solidité du joueur, atteindre la table finale est tout sauf une utopie. C'est vraiment tout le mal que je lui souhaite.

_MG_9594_EPT6Bar_Neil_Stoddart.jpg

Patrick Bueno


Les deux autres Tricolores encore dans la course sont Bertrand Grospellier (520 000) et Jan Boubli (516 000). Elky a connu plusieurs coups durs aujourd'hui. Notamment une confrontation A-K contre A-T chez Roland de Wolfe pour un pot de 550 000 jetons. Un T à la river donnera finalement le pot au Britannique. Peu après, sur un flop Q-J-T, Bertrand possède Q-J et doit se résoudre à payer le tapis de son adversaire qui a trouvé une quinte avec K-9. Pas de miracle sur turn et river.

_MG_9323_EPT6Bar_Neil_Stoddart.jpg

Elky


Jan Boubli, de son côté, possède un stack comparable à celui de son compatriote (516 000). Vainqueur de cet EPT lors de la saison 2, la Catalogne inspire le finaliste du dernier Grand Prix de Paris. Peut-il réaliser le doublé ?

Au-delà de ce trio prometteur, le casting des trois dernières tables est assez fabuleux. En plus des deux chipleaders, Georgios Kapalas (1 724 000) et Matt Lapossie (1 664 000), les Français devront se méfier du solide Britannique Marc Goodwin (1 545 000) et de trois autres champions EPT : Roland de Wolfe (475 000), Mike McDonald (475 000) et Jens Kyllonen (371 000). Vous l'aurez compris, ils sont encore cinq (avec Elky et Jan Boubli) à avoir déjà remporté une étape de l'European Poker Tour. En plus de cinq ans d'existence, le circuit EPT n'a jamais vu un joueur remporter deux étapes. Et si ce tournoi devenait tout simplement historique ?

Avec des blinds à 6000 / 12 000 ante 1000 et un tapis moyen de 625 000, la journée de demain s'annonce passionnante. D'autant que l'EPTLive effectue son retour, avec Benjamin Gallen aux commentaires pour les Français. Alors si vous en avez l'occasion, je vous conseille vivement la diffusion en live de ce tournoi. Ce sera à coup sûr un grand moment de poker. Moi j'y serai en tout cas.